vendredi 12 août 2011

Qu'est-ce que l'Uchronie ?

Que vous sauyez un naufragé sur ses côtes, ou un touriste en croisière, l'Uchronie s'offre à vous.

Vous voyez s'étaler devant vous des paysages assez divers, même si pour le visiteur occasionel que vous êtes peut-être, cela peut avoir l'aspect d'une jungle impénétrable entrecoupée, ici et là, de quelques autoroutes indiquées par des enseignes de néon criard.

Laissez-moi être votre guide, et nous nous engouffrerons dans cette terre pleine de promesses. Nous avencerons au gré de nos fantaisies et de nos fantasmes sur les autoroutes du pays, sur les chemins parcourrant ses forêts, et si l'envie nous en prend, nous y créerons de nouvelles pistes.

Un peu d'histoire : Charles Renouvier découvrit l'Uchronie en écrivant son bien nommé Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être (ouf) en 1857. Le philosophe montpelliérain y décrit un Empire Romain obtenant un long et glorieux sursis par l'expulsion des fanatiques et sectaires chrétiens.
Evidemment, Renouvier était ici lié par la vision de son époque sur l'Antiquité classique, avec ses patriciens cultivés, ses plébeniens vertueux et ses barbares...barbares. Chaque uchronie est ainsi liée au bagage historique et culturel de son auteur, faisant ces fantaisies plus liées avec son époque qu'à celle dont elle est suposée être issue.

Mais comme Cristohpe Colomb, il fut précedé par d'autres explorateurs, comme le britannique Nathaniel Hawthrone qui dans sa Correspondence de P. écrite en 1846 (et traduite seulement en 2005!), livre les dialogues avec des personnalités que l'on croyait mortes, mais bien vivantes dans le Londres de l'auteur.

De même Louis Napoléon Geoffroy-Château explora Uchronie avec Napoléon et la conquête du monde, 1812-1813, démontrant aux jean-foutre de son temps que Sa Majesté Impériale n'avait pas été défaite, mais bien au contraire été victorieuse dans sa conquête du globe.

 N'oublions pas non plus Tite-Live, qui est à l'Uchronie ce que sont les Vikings au Canada, qui s'interrogea brièvement sur les destinées possibles d'un Alexandre qui aurait tournés ses armes contre l'Italie, contre une Rome encore dans l'enfance au lieu de s'attaquer aux Perses.

Et que dire de ces découvertes quotidiennes en Uchronie par des anonymes se maudissant d'avoir raté leur coup, de n'avoir pas fait ce qu'il fallait et se torturant avec des visions des landes glorieuses de ce pays d'outre-temps?

Ce qui frappe dans tout ceci, c'est l'extrême diversité tant des sujets historiques abordés que la raison pour laquelle ils ont été écrits et pensés.
Ludique interêt pour l'histoire, recherche d'un autre temps à défaut d'un meilleur futur, réflexion sur la nature du Temps ou de l'Histoire, et autres.

Vous l'aurez compris, l'Uchronie est le repaire de ces temps qui ne peuvent pas être, le refuge des impossibilités et un agréable endroit pour passer ses vacances.

Pour autant, malgré des abords chaotiques et aussi désordonnés qu'une chambre d'un ado boutonneux fan de hard-rock, l'Uchronie a ses règles; certaines fixes, d'autres implicites, et la plupart étant de simple courtoisie (mais le bon goût est important aussi).

L'Uchonie se rapproche parfois, mais ne fait pas partie, du genre des mondes parallèles ou de la crypto-histoire (fictionelle ou, a fortiori, se voulant "sérieuse").

Les mondes parallèles sont concus souvent comme des variantes de notre monde, variantes s'étendent à l'infini, mais centrées (ne serait-ce que par la vision du personnage principal, ou du narrateur) sur le notre restant la référence.

Quand à la crypto-histoire, que ce soient les délires Dan Brownesques (affligeants mais relativement innoffensifs) ou les complotistes "sérieux"; elle se déroule dans notre monde et prétend réveler la vérité cachée derrière l'histoire "officielle". Cela ne veut pas pour autant dire que l'explorateur en Uchronie ne peut utiliser celle-là pour sa propre imagination : un monde où les Extraterrestres ont vraiment débarqué pour enseigner aux humains la civilisation, la science et l'amûr peut être intéressant.

Enfin l'historic-fantasy, tel le monde hyborien de Kull et Conan, écrit par Howard, n'est pas en soi une uchronie. Elle se présente soit comme le vrai passé, rejoignant la crypto-histoire; comme l'histoire d'un monde fantastique proche du nôtre, ou bien comme la jointure de ces deux, comme la Comté de Tolkien est la fusion de la "Merry England", des mythes nordiques et du talent de l'auteur.

Les voyages dans le temps peuvent déboucher sur une uchronie, en décrivant les changements advenus, volontairement ou pas, par la présence du voyageur. Mais les récits de voyage temporel se concentrent sur le voyage et les péripéties du touriste, et ne parlent des conséquences que comme soit à éviter absolument pour ne pas changer le futur, soit comme épilogue aux aventures du héros.

Oui, l'Uchronie est une terre parfois sauvage, parfois domestiquée par ses nombreux découvreurs. Bien plus que l'Utopie, nous ne pouvons l'atteindre, sinon par le rêve.

Malheureusement, l'Uchronie (ou son pendant anglophone, l'Alternate History) n'est pas très bien considérée, qualifiée d'"ésotérique" ou plus simplement de "fumisterie"... A l'instar de la Science-Fiction, elle sert bien plus souvent de prétexte à une oeuvre que d'oeuvre elle-même.

Mais vous trouverez suffisement de livres, de nouvelles, d'"uchronologies", de films et de jeux vidéo pour satisfaire votre curiosité et votre insatiable passion.

Puisse ce modeste blog pouvoir vous mettre l'eau à la bouche durant nos voyages en Uchronie.